Une pensée à l’épreuve du temps Mireille Fanon-Mendes-France, Fondation Frantz Fanon En France, le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage a laissé à l’Assemblée nationale le soin de régler la quotité de l’indemnisation devant être accordée aux colons1. L’indemnisation des propriétaires d’esclaves avait été déclarée légitime par le ministre des Finances […]

Lire la suite